Le handicap psychique

 Incompréhensible pour la plupart, presque indéfinissable avec des mots, sauf peut-être pour les personnes qui le vivent…
Un fardeau, une douleur, la perte du contact avec leurs semblables : c’est ainsi qu’elles le décrivent. S’égarant souvent dans la complexité d’un mal qui virevolte dans leur tête, leurs moments de lucidité sont autant de crises qui ravivent leur souffrance, faisant alterner le calme et la tempête.
De ce trouble naît une différence qui appelle un premier voeu : le désir d’avoir une place parmi nous.Jean-Claude Greco, Directeur Général d’ISATIS